Quand je fais un visage, il est plus de deux fois sur trois imaginaire, c'est un mensonge, un Fake ! Il ne représente pas un personnage précis. Je travaille sur l’anti-portrait, même mes auto-portraits sont des anti-portraits, des avatars ! Un bon portrait doit être autonome et anonyme, il doit se confondre dans le visage de l'humanité ! 
Dans les Tête X - je travaille sur la Trans-identité de genre. Cette série de peinture s’articule autour du thème de la perte volontaire d'identité afin d’en obtenir une autre, à mi-chemin entre l’anonymat et l’individualité.